Activité physique et sédentarité dans la population fançaise en 2014-2016 et évolution depuis 2006-2007

C. Verdot, B. Salavane, V. Deschamps Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, BEH, n°15, pp.296-304. Références

Cet article présente les niveaux d’activité physique et de sédentarité des adultes et enfants résidant en France métropolitaine selon le sexe, l’âge et le niveau de diplôme, ainsi que leur évolution au cours de la décennie 2006-2016, à partir de deux études nationales représentatives : l’Etude nationale nutrition santé (ENNS 2006-2007) et l’Etude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition (Esteban 2014-2016).
Les données ont été analysées pour 2 682 adultes de 18-74 ans et 1 182 enfants de 6-17 ans dans Esteban et pour 2 971 adultes et 1 358 enfants de même âge dans ENNS.

En 2006-2007, le pourcentage d’adultes physiquement actifs, c’est à dire suivant les recommandations actuelles de l’Organisation mondiale de la santé en matière d’activité physique pour la santé, était similaire chez les hommes et chez les femmes (63,2%).
En 2014-2016, 70% des hommes étaient physiquement actifs (+10%) par rapport l’enquête précédente alors que les femmes n’étaient plus que 52,7% à suivre les recommandations (-16%). Ce sont notamment les hommes âgés de 40-54 ans qui ont connu une évolution significative de leur niveau d’activité (+30%). Chez les femmes, la baisse du niveau d’activité physique se retrouve dans toutes les classes d’âge.
Chez les enfants, seulement la moitié des garçons et un tiers des filles atteignaient les recommandations, sans évolution depuis 2006.
En revanche, la proportion d’adultes passant 3 heures ou plus par jour devant un écran était de 53,2% en 206-2007. Elle atteignait 80,1% en 2014-2016 et cette augmentation était davantage marquée chez les femmes (+67%) que chez les hommes (+37%). Le temps quotidien, passé devant les écrans a aussi augmenté pour les enfants.

La France se situe légèrement en-dessous de l’ensemble des pays européens en matière d’activité physique (61,4% d’adultes physiquement actifs versus 63,2%).
Les femmes physiquement actives sont au dessus de la moyenne des pays occidentaux (47% en France versus 42,3%)

Il apparaît nécessaire de promouvoir des politiques de santé publique visant conjointement à augmenter le niveau d’activité physique et à limiter le niveau de sédentarité de la population avec une attention toute particulière à porter aux femmes.

(publié le 10 juillet 2020)