Etat d’immunisation contre la rougeole chez les professionnels de santé au sein des services à risque du centre hospitalier universitaire de Caen

C. Lioult, B. Le Neindre, P. Gauberti, B. Clin, A. Palix, A. Vabret, R. Morello, J. Dina Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique, 2019, n°1, pp.1-6. Références
La rougeole est une maladie très contagieuse et une recrudescence de cette maladie est observée depuis novembre 2017 avec une augmentation très rapide des cas depuis janvier 2018.
Le taux de couverture vaccinale requis pour empêcher la circulation de virus est de 95% à deux ans pour les deux doses de vaccin.
Le taux d’immunisation des professionnels de santé étant peu connu, une étude a été menée au CHU de Caen afin d’établir un état des lieux de l’immunisation contre la rougeole parmi le personnel de santé des services à risque. Le choix de la population investiguée s’est porté sur l’ensemble des services de pédiatrie, les secteurs des urgences, les services d’imagerie associés et l’Institut d’hématologie de Basse-Normandie.
1017 dossiers de personnels de santé ont été analysés (462 nés avant 1980 et 555 à partir de 1980), sachant que pour les sujets nés après 1980, l’administration de deux doses de vaccin trivalent est préconisée.
Parmi les 482 sujets nés avant 1980 : 234 (50,6%) ont été considérés comme immunisés.
Sur les 555 nés après 1980 : 437 (78,7%) sont considérés comme immunisés.
Pour 174 sujets (17,1%), l’information concernant l’immunisation n’est pas connue.
Il en ressort que l’état d’immunisation du personnel soignant reste insuffisant pour éviter la survenue de cas de rougeole.
En raison de la forte contagiosité de la maladie, il s’avère nécessaire de connaître l’état d’immunisation des professionnels de santé, de procéder aux vaccinations des sujets non immunisés et de rappeler l’importance des précautions liées à la transmission aéroportée, en raison de la persistance de cas de non répondeurs malgré la vaccination.
(publié le 27 mars 2019)