Facteurs prédictifs de fatigue et capacité de travail chez les personnes atteintes de cancer
Predictors of fatigue and work ability in cancer survivors

P. Van Muijen, S.F.A. Duijts, K. Bonefaas-Groenewoud, A.J. van der Beek, J.R. Anema Occupational Medicine 2017, vol 67, n°9, pp. 703-711. Bibliographie.
Les salariés atteints d’un cancer sont susceptibles de perdre leur emploi ou d’être dans l’incapacité de travailler. Cette étude néerlandaise détermine les facteurs prédictifs de fatigue et la capacité de travail 36 mois après le diagnostic de cancer.
Les individus, ayant eu un diagnostic de cancer et ayant une pension d’invalidité à 24 mois d’arrêt maladie, ont été sollicités puis de nouveau 12 mois plus tard.
La fatigue a été mesurée à l’aide de l’échelle du questionnaire sur l’évaluation fonctionnelle des maladies chroniques/fatigue et la capacité de travail a été évaluée à l’aide de l’index de capacité de travail.
Des analyses de régression linéaire ont été appliquées pour identifier les prédicteurs. Sur les 336 participants, ceux qui étaient divorcés ou veufs, qui avaient plus de limitations physiques, plus de symptômes dépressifs et qui étaient plus fatigués au début de l’étude, et ceux qui travaillaient en milieu de soins présentaient des niveaux de fatigue plus élevés.
Une moindre fatigue était relevée chez ceux ayant reçu une chimiothérapie et ceux ayant une meilleure capacité de travail et une meilleure santé globale au début de l’enquête. Une moins bonne capacité de travail a été retrouvée chez ceux qui étaient la source principale des revenus de la famille, qui avaient subi une grosse perte de salaire, qui étaient inquiets sur leur état de santé et qui gardaient plus de limitations physiques.
Des facteurs sociodémographiques, des facteurs liés à la santé et au travail étaient associés avec la fatigue et la capacité de travail chez ceux ayant eu une longue absence pour cancer.
Du fait que la fatigue et la faible capacité de travail soient des facteurs de risque importants d’incapacité de travail, la prise en compte de facteurs prédictifs identifiés permet d’aider à atténuer l’incapacité de travail chez ces personnes ayant eu un cancer.
(publié le 18 septembre 2018)