Le bruit est devenu un problème de santé publique

O. Touchais Préventique, 2017, n°155, pp. 86-87
" L’Organisation mondiale de la santé (OMS)a identifié la perte auditive due au bruit comme la blessure permanente et évitable la plus courante dans le monde, et l’acouphène comme le troisième trouble médical non mortel le plus grave pour les humains". Toujours selon l’OMS, "1,1 milliard de jeunes dans le monde pourrait risquer une perte auditive, en raison de pratiques d’écoute dangereuse".
La protection contre le risque auditif va suivre une nouvelle réglementation (21 avril 2018) et dorénavant, non seulement les fabricants, mais aussi les distributeurs et revendeurs devront s’assurer que les EPI respectent les normes les plus récentes.
"Le nouveau règlement offre aux fabricants, l’occasion de sensibiliser à l’importance des mesures de protection auditive efficaces. Le point de départ consiste à établir une culture qui favorise réellement l’audition sur le lieu de travail".
Aux employeurs de s’assurer que les travailleurs sont bien conscients des risques pour leur santé et qu’ils offrent une formation efficace, appuyée par des mises à niveau régulières.
Une formation individuelle est la solution la plus efficace pour déterminer les niveaux d’atténuation individuels. il n’existe pas de taille unique ; et tous les employeurs doivent offrir au moins quatre types de bouchons d’oreilles de différentes tailles.
Il est par ailleurs essentiel que l’oreille de chaque travailleur soit examinée par un professionnel qui conseillera l’opérateur sur la taille et la forme du bouchon à adopter.
De nouvelles technologies permettent aussi d’indiquer au travailleur quand la protection auditive est correctement ajustée.
(publié le 26 janvier 2018)