Comment faire face à la violence externe

PIC, 2015, n°95, pp. 50-51
On parle de violence externe lorsqu’un travailleur se sent maltraité, menacé, agressé dans le contexte de son travail par une personne n’appartenant pas à son entreprise.
Elle va de la simple agression verbale à la violence physique ou psychologique contre un salarié. Elle peut induire coups et blessures, traumatismes psychologiques et psychologiques.
Elle ne doit pas être prise à la légère et l’événement doit être traité comme un accident du travail et requiert un accompagnement médical et psychologique. Leur répétition peut avoir des conséquences plus graves que certaines agressions physiques, provoquer une dégradation des conditions de travail et détériorer les relations dans l’entreprise.
Il existe des facteurs favorisant les violences externes : le travail isolé, la présence d’argent, l’autorité conférée au salarié, une attente excessive des clients ou un mauvais service rendu.
La démarche de prévention peut être celle appliquée aux risques psychosociaux : impliquer les travailleurs et leurs représentants dans l’identification des situations de travail à risque, privilégier les actions visant à intervenir sur les causes de la violence, c’est à dire sur les modes de fonctionnement de l’entreprise, l’organisation du travail, l’environnement et le milieu de travail.
(publié le 2 février 2016)