Comment travailler mieux ?

V. Queuniet Entreprise et Carrières, 2011, n°1060, pp.20-22
Les enquêtes montrent que les salariés aiment leur travail mais 51% sont gagnés par le stress et la démotivation. Les causes principales sont essentiellement : l’absence de perspectives professionnelles, une insatisfaction quant à l’organisation du travail au sein de leur équipe et la répartition de la charge de travail.
Les salariés ressentent un retour extrêmement fort des technocrates et des experts "qui conçoivent le travail loin de son lieu et de sa temporalité d’exercice".
Le manque d’autonomie dont se plaignent les salariés est rarement pris en compte dans les entreprises, si l’on en croit les accords sur la prévention des risques psychosociaux signés en 2010 dont seulement 35% abordent ce problème. Les entreprises se tournent davantage vers la prévention secondaire et tertiaire.
Il faut en effet favoriser les initiatives qui remontent du terrain, impliquer les salariés dans des démarches participatives, favoriser les espaces de discussion afin de développer un retour collectif sur le travail et de "fabriquer un jugement partagé sur ce qu’est un travail de qualité du point de vue collectif".
Il devient donc crucial d’améliorer les conditions de travail surtout dans le contexte actuel de l’allongement de la vie professionnelle. Un sondage de l’Anact a montré que "94% des salariés satisfaits de leurs conditions de travail envisagent sereinement de travailler plus longtemps, contre 53% pour ceux qui ne le sont pas ".
(publié le 22 novembre 2011)