Conditions de travail et symptômes dépressifs. Une étude prospective chez les adultes américains
Working conditions and depressive symptoms. A prospective study of US adults

S. Burgard, M. Elliott, K. Zivin, J. House Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2013, vol 55, n°9, pages 1007-1014. Bibliographie.

De précédentes études longitudinales sur des conditions de travail défavorables et des symptômes dépressifs ont utilisé, généralement, un indicateur d’exposition à un seul risque, comme le stress au travail, et ont exigé une disponibilité cohérente de la mesure au travers de vagues et une sélection de ceux en rapport avec le travail sur tous les points de mesure.

Cette étude américaine étudie jusqu’à quatre vagues à partir de l’étude sur les changements de vie des américains entre 1986 et 2001-2002 et des modèles de réponse théorique à chaque item ont été utilisés pour générer une vague de mesures spécifiques liées aux conditions de travail défavorables. Des modèles linéaires mixte avec intercept aléatoire évaluent l’association entre un score et des symptômes de dépression. Les résultats montrent qu’après ajustement sur des co-variables, des conditions de travail défavorables sont associées, de façon significative, avec des symptômes élevés de dépression.

Ainsi, un score résumé de conditions de travail défavorables permet l’utilisation de toutes les mesures disponibles de conditions de travail et prédit les symptômes de dépression dans un échantillon national représentatif des travailleurs américains pendant une période de quinze ans.

(publié le 16 décembre 2013)