Contrainte professionnelle, BMI et tour de taille.
Influence de la contrainte professionnelle sur les modifications de l’indice de masse corporelle et le tour de taille - une enquête longitudinale sur 6 ans

Influence of job strain on changes in body mass index and waist circumference - 6 year longitudinal study M. Ishizaki, H. Nakagawa, Y. Morikawa, R. Honda, Y. Yamada, N. Kawakami et le groupe de l’enquête de cohorte japonaise sur le stress au travail et la santé Scandinavian journal of Work, Environment and Health, 2008, vol.34, n°4, pages 288-296. Bibliographie

L’objectif de cette enquête japonaise était d’étudier l’effet des modifications des caractéristiques psychosociales au travail sur la prise de poids et l’obésité abdominale.

A deux reprises, à un intervalle de 6 ans, les auteurs ont mesuré la demande - la latitude décisionnelle - le soutien social au travail ainsi que l’indice de masse corporelle et le tour de taille chez 2 200 hommes et 1 371 femmes âgés de 30 à 53 ans et travaillant dans une usine. Les scores des caractéristiques psychosociales au travail à chaque étude ont été dichotomisés aux valeurs médianes séparément pour les hommes et les femmes et ensuite classés en trois groupes de la manière suivante : groupe I : score faible à la fois à la première et à la seconde mesures ; groupe II : score faible à la première mesure et score élevé à la seconde mesure (ou élevé à la première et faible à la seconde), et groupe III : score élevé à la fois à la première et à la seconde mesures.

Bien qu’il n’y ait aucune association statistiquement significative entre les caractéristiques psychosociales au travail et la modification de l’indice de masse corporelle, pour les deux sexes, la modification du tour de taille augmentait moins dans le groupe III que dans le groupe I. De même, les odds ratios pour la modification du tour de taille au-dessus du 75ème percentile pour les groupes II et III augmentaient davantage que dans le groupe I, étant de 1,13 [intervalle de confiance à 95% (IC 95%) 0,87 à 1,46] et 1,39 (IC 95% 1,07 à 1,79) pour les hommes respectivement des groupes II et III et de 1,27 (IC 95% 0,90 à 1,78) et 1,78 (IC 95% 1,26 à 2,52) pour les femmes respectivement dans les groupes II et III.

En conclusion, les résultats suggèrent qu’une contrainte professionnelle élevée est un facteur de risque pour une augmentation de l’obésité abdominale.

09A0226

(publié le 11 mars 2009)