"La définition du harcèlement moral permet de nommer une souffrance"

L. Salah-Eddine interviewée par P. Rabilloux Entreprise et Carrières, 2011, n°1074, pp. 28-29

Le terme de harcèlement moral été médiatisé à partir de la parution en 1998 du livre de Marie-France Hirigoyen " : Le Harcèlement moral, la violence perverse au quotidien", dans lequel elle a défini ce terme qui a permis à de nombreuses personnes de mettre des mots sur une souffrance jusqu’alors innommée par les intéressés. Ce mouvement de fond est le point de départ de l’inscription dans la loi dès 2002, de l’obligation des employeurs à maintenir non seulement la santé physique, mais aussi la santé psychique des travailleurs.
Ceux qui se plaignent de harcèlement moral, peuvent selon l’auteur, être classés en quatre types qui sont les suivants :

  • "on me veut du mal " : c’est ainsi que réagissent ceux qui mettent en cause un "pervers narcissique" ou un " caractériel" qui les a pris comme cible ;
  • "on ne veut plus de moi" : ils se désignent comme des victimes d’une logique d’exclusion car n’ayant plus de place dans l’organisation, ils dérangent et le harcèlement vise à les éliminer ;
  • "on me manque de respect" : la personne se dit en butte à un manque systématique d’égards de la part de collègues ou d’un chef qui la ravalent à la stricte position utilitaire dans l’entreprise, sans ménagement pour ce qu’elle est en tant que personne ;
  • "je n’en peux plus " : cela concerne des personnes victimes d’une charge de travail de plus en plus lourde jusqu’à l’épuisement.

Dans de nombreux cas, il existe un point de bascule. La situation tolérable jusqu’à cet instant devient impossible à supporter. Les évènements déclenchants peuvent être une restructuration de l’entreprise, l’arrivée d’un nouveau chef .... "Le principal effet du concept de harcèlement moral réside dans le processus de révélation", mais se reconnaitre comme victime permet de retrouver une identité mise à mal par la souffrance, la culpabilité ou la dévalorisation de soi.

(publié le 8 février 2012)