La prévalence du stress psychologique négatif chez des employés et les facteurs de risque professionnels associés

The prevalence of psychological distress in employees and associated occupational risk factors M. HILTON, H. WHITEFORD, J. SHERIDAN, C. CLEARY, D. CHANT, P. WANG, R. KESSLER Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2008, vol.50, n°7, pages 746-757. Bibliographie

Les objectifs de cette enquête australienne découlaient du constat qu’il existe peu de données en santé au travail sur

  1. la prévalence du stress psychologique négatif dans différents sous groupes d’employés et
  2. les facteurs de risque du stress professionnel négatif des employés. Pour y remédier, les employés de 58 grandes entreprises publiques et privées ont été invités à compléter la version 6 du questionnaire de Kessler (K6) inclus dans le Questionnaire sur la Santé et la Performance au Travail. Un score au K6 >= 13 a été choisi comme seuil de stress psychologique négatif élevé.

Les données recueillies auprès de 60 556 employés à plein temps montrent que 4,5% des employés ont un stress psychologique négatif élevé et que seulement 22% d’entre eux auraient un traitement en cours. Les facteurs de risque professionnels identifiés comprenaient les horaires lourds de travail, les métiers de la vente et les rôles non traditionnellement attribués selon le sexe.

En conclusion, le stress psychologique négatif élevé touche toutes les catégories d’employés et reste largement non traité médicalement. Les facteurs de risque identifiés devraient guider les programmes de promotion de la santé mentale, de dépistage et de prévention.

09A0113

(publié le 3 février 2009)