La prise en charge de l’anxiété
Les généralistes à l’aise et efficaces

B. Martin Le Quotidien du Médecin, 2014, n°9323, p.10.
En France, la prévalence des troubles anxieux est estimée à 10% sur douze mois et à 22% à l’échelle de la vie entière.
Une enquête a été menée en Poitou-Charentes par questionnaire en ligne à disposition des médecins généralistes ayant une activité de soins primaire face aux patients souffrant d’anxiété. Les 170 médecins répondeurs étaient principalement des hommes exerçant le plus souvent depuis plus de 15 ans. Il en ressort que les médecins généralistes se sentent à l’aise et efficaces pour traiter l’anxiété. Leur dépistage est souvent intuitif. Ils recourent souvent aux benzodiazépines, rarement aux antidépresseurs et sont conscients de l’intérêt de l’écoute et du dialogue au cabinet médical mais aussi dans le cadre de psychothérapies structurées.
Une autre enquête a été menée auprès de 314 généralistes maîtres de stage universitaires dont 27,7% avaient suivi une formation concernant la souffrance psychique au travail. Ces derniers privilégiaient principalement l’arrêt de travail, puis le recours (dans l’ordre de fréquence) à un psychologue, à un psychiatre et à l’inspection du travail. Ils seraient 36,8% à vouloir contacter le médecin du travail, mais hélas trop souvent difficile à joindre selon leurs dires. Ils sont 56,3% à prescrire des psychotropes.
(publié le 6 mai 2014)