Le travail en équipes n’est pas la solution miracle contre le stress

Prevent Focus, 2009,n°7, p.8-11
Il est généralement admis qu’une structure d’organisation basée sur l’équipe est profitable au bien-être des travailleurs.
Pour conforter ou infirmer cette hypothèse, une chercheuse a centré son étude sur le secteur métallurgique belge et a étudié six entreprises dans lesquelles elle a sondé les travailleurs quant à leur degré de malaise psychique, d’épuisement émotionnel, de satisfaction au travail, d’attachement à l’entreprise et leurs intentions de départ.
Il apparaît que c’est dans l’entreprise où le travail en équipes est le moins élaboré que les salariés sont les moins stressés. Dans cette entreprise en effet, il n’y a pas de système de rotation dans le travail et pas de concertation structurée. Les opérateurs peuvent finaliser une commande à eux seuls, ce qui leur donne de nombreuses possibilités d’adaptation interne. Ils peuvent facilement consulter leurs collègues ou leur chef d’équipe.
Par contre, dans l’entreprise où le stress est le plus élevé, le travail est à la chaîne, avec des cycles courts, une concentration et une décentralisation ainsi qu’une disponibilité réduite du chef d’équipe.
- Au terme de cette étude, il apparaît que le travail en équipes ne compense pas le stress lié au travail à la chaîne. Si l’on veut améliorer le bien-être et la santé des travailleurs, la seule solution, selon la chercheuse est la suppression des chaînes.
"La satisfaction au travail est non seulement obtenue à travers une meilleure guidance, la collaboration et l’encadrement social, mais aussi en accordant aux travailleurs davantage de pouvoir d’adaptation".
(publié le 26 janvier 2010)