Mesure du stress en milieu de travail par autoquestionnaires validés en français : revue de la littérature

F-X. Lesage, S. Berjot, C. Amoura, F. Deschamps, E. Grebot Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2012, vol.73, n°4, pp. 596-606.

L’évaluation des risques psychosociaux dans le monde du travail est devenue une composante essentielle de la santé au travail.
Malgré le fait que la définition des RPS ne fasse pas consensus, les auteurs considèrent qu’ils "regroupent l’ensemble des contraintes professionnelles, mais aussi le stress, le mal-être, les pathologies psychiques telles que l’anxiété ou la dépression, les pathologies psychosomatiques, sans oublier les situations extrêmes qualifiées de harcèlement moral ou sexuel, les conduites auto-agressives, la violence au travail ou les conduites addictives".

Cet article propose une revue critique des principaux outils destinés à évaluer le stress/ou les RPS disponibles et validés en langue française.
Ils sont classés en trois catégories

  • Les questionnaires portant sur l’évaluation des facteurs de l’environnement de travail
    • Le Job Content Questionnaire (JCQ) construit sur la base du modèle théorique de Karasek et partant du principe que la pression psychique au travail résulte d’une forte demande psychologique associée à une faible latitude décisionnelle médiée par le support social de la hiérarchie et des collègues. C’est le questionnaire le plus connu et le plus utilisé.
    • Le modèle de la balance effort-récompense développé par Siegrist.
    • L’Occupational Stress Indicator (OSI) de Cooper qui s’attache à repérer les antécédents, le processus et les conséquences du processus.
    • Le Working Conditions and Control Questionnaire (WOCQ), questionnaire de 80 items portant sur le contrôle des salariés dans six grandes dimensions (ressources, gestion de la tâche, risques, planification du travail, gestion du temps, avenir). Il nécessite de larges effectifs pour être interprété et n’intègre pas les dimensions de conflits,de reconnaissance, de conflits de valeurs et d’exigences émotionnelles.
  • Les questionnaires portant sur l’évaluation du stress
    • Le Perceived Stress Scale (PSS) de Cohen qui dégage deux dimensions, le débordement perçu et l’efficacité personnelle perçue.
    • La mesure du stress perçu (MSP) qui intègre les paramètres de l’environnement et les processus individuels de perception et de gestion des stresseurs.
    • Le stress professionnel positif et négatif (SPPN)
    • Le questionnaire PCV Metra
  • Les questionnaires portant sur la santé psychique
    • Le General Health Questionnaire (GHQ), échelle d’auto-évaluation visant à dépister des troubles psychiatriques et des troubles psychiques mineurs en population générale.
    • Le Score de santé total de Langner-Ameil (TST)
    • L’Hospital Anxiety and Depression Scale (HADS)

Ont été exclus de cette revue les questionnaires environnementaux non spécifiquement professionnels, comme l’inventaire des événements de vie ou des microstresseurs.

(publié le 20 décembre 2012)