Méthode d’analyse et d’évaluation des risques psychosociaux basée sur le "retour d’expérience"

H. Hadj-Mabrouk, B. Harguem Les cahiers des RPS, 2014, n°23, pp. 14-18. Bibliographie
Les auteurs proposent une approche originale d’analyse et d’évaluation du risque.
L’évaluation des risques psychosociaux (RPS) nécessite selon les auteurs, la prise en compte de manière conjointe et complémentaire, non seulement de la fréquence d’occurrence (répétition) du risque mais aussi de la gravité des conséquences critiques.
Ainsi, l’analyse et l’évaluation d’ordre quantitatif et/ou qualitatif permet non seulement de cerner le niveau de risque (tolérable ou non) mais aussi de mettre en œuvre les mesures adéquates de prévention ou de correction pour atténuer voire éliminer les RPS. Les paramètres seront donc qualifiés et quantifiés selon différents niveaux, ce qui permettra d’élaborer une matrice gravité/occurence facilitant l’évaluation du niveau de risque.
Il n’existe pas à ce jour, selon les auteurs, de méthodes globales standardisées prenant en considération les différentes facettes des RPS et l’utilisation des questionnaires couramment utilisés par les spécialistes tels Karasek, Siegrist, etc... ne semble pas suffisante.
Les auteurs proposent de recourir à un véritable système de "retour d’expérience" (Rex). Cette méthode repose sur cinq étapes complémentaires : acquisition, modélisation et capitalisation des cas de RPS, identification de la liste des agissements potentiels, évaluation du niveau de risque des agissements, appréciation des conséquences des agissements, mise en œuvre de mesures préventives et/ou correctives.
Cette démarche vise à mettre en évidence les insuffisances, les dysfonctionnements et les incompatibilités du système de sécurité et à formuler les propositions susceptibles d’éviter de telles situations ou d’en réduire les conséquences.
(publié le 6 novembre 2014)