Prévention du stress en entreprise.
Les stratégies pour agir

V. Langevin La santé de l’homme, 2008, n°397, p. 11-12

L’INRS, en relation avec le réseau des caisses régionales d’assurance maladie, a mis au point une démarche de prévention pour combattre le stress au travail. Trois voies d’abord sont applicables :

  • la prévention primaire qui combat le risque à la source et qui nécessite une identification des sources par un diagnostic approfondi,
  • la prévention secondaire qui a pour objectif de renforcer la résistance des salariés au stress et qui peut faire appel à la relaxation, aux formations inspirées de techniques cognitives et comportementales,
  • la prévention tertiaire qui prend en charge les salariés en souffrance. Ces trois types d’action sont complémentaires mais, dans les entreprises, prévaut la prévention secondaire. La prévention du stress suppose l’abandon des idées reçues telles que : le stress est utile à la bonne marche de l’entreprise, le stress est en lien avec une fragilité individuelle ou le stress est inéluctable face à la concurrence et à la mondialisation..... Pour agir, il faut respecter trois grands principes :
  • intégrer cette dimension dans une démarche globale de prévention des risques professionnels,
  • favoriser le dialogue social et la transparence, de manière participative et pluridisciplinaire,
  • s’engager dans la démarche de façon complète et durable.

Concrètement, il faut constituer un groupe projet (incluant les instances représentatives du personnel, mais élargi pour représenter les différents services et catégories de personnels), qui va suivre et soutenir la démarche : phase de diagnostic approfondi, restitution des résultats, mise en place d’un plan d’actions de prévention. Le projet peut être mené par des préventeurs externes ou des acteurs de l’entreprise.

09B0152

(publié le 17 février 2009)