Qualité de vie au travail
Les espaces d’expression peinent à émerger

R. Le Saint Entreprise et Carrières, 2013, n°1169, pp.14-15
18% des salariés seulement estiment que des espaces de dialogue réguliers sur le travail existent dans leur société.
Les entreprises sont incitées à développer des espaces de discussion dans les services. Cette fonction ne doit pas incomber aux RH mais être confiée à une personne en interne, formée, perçue comme légitime par les collaborateurs (une sorte de référent métier) ou à un consultant extérieur. Ces espaces ne sont pas des lieux faits pour se plaindre mais plutôt pour "réfléchir ensemble à mieux servir l’organisation". Les échanges doivent rester confidentiels afin que puissent être abordés les sujets délicats. Les succès doivent aussi être partagés afin de développer le partage des bonnes pratiques.
Ces espaces habituellement prévus pour les managers ne doivent pas leur être réservés. Une réflexion commune sur un sujet adapté à l’actualité de l’entreprise devient "un outil d’action corrective".
(publié le 5 février 2014)