Risques psychosociaux
Agir collectivement contre la souffrance

G. Brasseur Travail et Sécurité, 2013, n°743, pp.40-42
Il est rapporté ici la démarche menée dans un Centre de néphrologie-dialyse dont la capacité d’accueil était saturée. Un projet retardé, des tensions ont conduit à l’ émergence d’un conflit. Les déclarations d’inaptitude se multiplient, l’absentéisme croît de manière démesurée passant de 2% en 2008 à 26% en 2010, les conflits entre salariés sont omniprésents et impactent la qualité de travail et le sentiment de reconnaissance.
Il est urgent de conduire une démarche globale de prévention des risques psychosociaux (RPS) et le choix est fait de demander l’appui d’un consultant extérieur spécialisé.
Une note d’engagement dans la démarche est adressée aux salariés.
La démarche s’est organisée en cinq étapes : pré-diagnostic ou dépistage (avec relevé des principaux indicateurs de RPS), constitution d’un groupe projet, diagnostic approfondi, plan d’action, évaluation et suivi.
L’identification des sources de stress s’est faite sur la base d’entretiens collectifs et individuels qui ont permis de libérer la parole.
Sont mis en avant : manque de coopération interdisciplinaire entraînant une dégradation du travail auprès des jeunes, sentiment d’insécurité, perte de sens du travail et de la mobilisation individuelle et collective, charge de travail excessive..
"L’une des premières actions a été de travailler avec le personnel concerné, à une méthode participative d’élaboration et de validation des fiches de poste, validée par la direction et soumise pour avis au CHSCT".
Les équipes ont appris à anticiper les dysfonctionnements liés au travail. Le CHSCT s’est approprié la démarche et reste vigilant au quotidien.
Parallèlement, des actions sont engagées quant à la conception des futurs locaux, la formation, l’acquisition de nouveaux matériels. Les travaux avancent. Les salariés sont désormais rassurés.
(publié le 25 novembre 2013)