Risques psychosociaux chez les internes en psychiatrie et anesthésie dans un hôpital universitaire général portugais
Psychosocial risks in psychiatry and anaesthesiology residents in a portuguese general and university hospital

P. Alves de Moura, F. Serranheira, E. Sacadura-Leite La Medicina del Lavoro, 2016, vol 107, n°2, pages 129-140. Bibliographie.

Les médecins, situés en première ligne face aux demandes des patients et de leurs familles, sont rarement étudiés pour le risque psychosocial et le stress professionnel. Cette étude portugaise évalue la présence de risques psychosociaux professionnels chez des internes psychiatres et anesthésistes, dans un hôpital universitaire général portugais.
Pour cela, les auteurs ont utilisé le questionnaire psychosocial de Copenhague version 2 (COPSOQ), qui a été appliqué en face à face dans 2 groupes, en avril 2014, avec un échantillon de 19 internes psychiatres et 20 internes anesthésistes. L’analyse statistique a été effectuée par analyse de corrélation en utilisant le coefficient du Pearson (r) et le test t de Student pour les variables catégorielles.
Un risque pour la santé au travail a été trouvé pour les internes dans la dimension « exigences cognitives » du COPSOQ et un risque pour la santé (« drapeau rouge ») dans la dimension « influence au travail » pour le sous- groupe anesthésiste femme. Un risque persiste (« drapeau jaune ») retrouvé dans 17 autres dimensions.
Les résultats ont également montré des corrélations modérées entre différentes variables du COPSOQ et le travail au service des urgences, la charge de travail, les études au domicile, le nombre d’enfants, les années de formation et la spécialité médicale.

Ces résultats suggèrent que les internes ont un risque pour leur santé en relation avec les exigences cognitives de leur travail et que ce risque augmente avec la charge de travail.
Il est nécessaire de prendre des mesures de santé au travail pour réduire et gérer ces risques psychologiques.

(publié le 31 octobre 2016)