Risques psychosociaux dans l’entreprise : feu vert, orange ou rouge ?

Prevent Focus, avril 2014, pp. 6-8

Afin de sensibiliser les entreprises à la présence des risques psychosociaux (RPS), l’Université de Namur et de KULeuven ont développé un outil qui sera mis prochainement à la disposition des entreprises.
L’objectif est de concevoir un indicateur d’alerte susceptible de détecter la présence de risques psychosociaux au travail.

Cet outil comprend deux modules : un module objectif et un module subjectif.
Le module objectif recense 12 indicateurs d’alerte qui s’allument lorsqu’une condition spécifique est remplie. Il s’agit notamment du nombre de plaintes pour harcèlement, le nombre d’accidents du travail, le taux d’absentéisme, le nombre de demandes de mutations internes .....
En fonction du nombre de critères d’alerte présents, l’entreprise est dans le vert, dans l’orange ou dans le rouge.
Le module 2 est une étape d’appréciation qui doit faire l’objet d’un débat et d’un échange d’opinions au sein d’un groupe de travail pas forcément large s’il inclut représentants de l’employeur, représentants des cadres et représentants des travailleurs. Cette étape permet de replacer les chiffes dans le contexte et d’apprécier leur pertinence au regard des circonstances. Un deuxième niveau d’analyse permet donc d’interroger la dynamique à l’œuvre dans l’entreprise, positive, stable ou négative. C’est ainsi qu’à chaque étape de la discussion, l’entreprise peut basculer dans une couleur différente qui engage alors de nouvelles analyses.
Cet outil est flexible et doit pouvoir s’adapter à l’entreprise et à la nature de ses activités. Les chercheurs émettent tout de même quelques doutes quant à sa fiabilité en cas d’effectif trop petit ou d’entreprise trop grande (il suffit alors de fragmenter en plusieurs départements).
L’objectif final est bien de faciliter la concertation et de mettre autour de la table tous les partenaires pour mener le débat et contribuer à la prévention des RPS dans les entreprises.

(publié le 29 septembre 2014)