Souffrance au travail : des secteurs davantage exposés

La Santé de l’Homme, 2009, n°401, p.49-51
Cet article rapporte les résultats du volet "épidémiologie en entreprise" de la zone Centre (régions Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes) du programme Samotrace actuellement en phase pilote. Samotrace est un programme de surveillance de la santé mentale, en lien avec l’activité professionnelle dont l’objectif principal est de décrire la santé psychique des salariés selon leur emploi (principalement profession et secteur d’activité). 110 médecins du travail volontaires ont participé, ce qui a permis d’inclure 6 056 salariés vus en visite périodique. L’échantillon comporte 57% d’hommes et 43% de femmes, d’âge moyen 41 ans. Un mal-être est déclaré par 24,5% des hommes et 37,1% des femmes. Les catégories les plus touchées sont les professions intermédiaires et notamment chez les femmes, les catégories intermédiaires de la Fonction publique alors que chez les hommes, il s’agit surtout des employés administratifs et commerciaux des entreprises. Les secteurs les plus touchés sont ceux des activités financières, de l’administration publique et du secteur de l’hôtellerie pour les deux sexes. Les résultats obtenus sont cohérents avec ceux de l’étude SUMER 2003 pour les expositions psychosociales (étude pour laquelle la médecine du travail n’avait pas été sollicitée). Ce programme Samotrace a d’autres atouts : celui de fournir des données sur les expositions professionnelles aux facteurs psychosociaux principalement la tension au travail et le déséquilibre effort/récompense. De nombreux résultats sont attendus courant 2010.
(publié le 14 décembre 2009)