Traumatismes professionnels et maladies mentales. Combat, travail de pacification ou travail humanitaire et registre national de co-morbidité

Occupational trauma and mental illness – combat, peacekeeping, or relief work and the national co-morbidity survey replication E. Connorton, M. Perry, D. Hemenway, M. Miller Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2011, vol 53, n°12, pages 1 360-1 363. Bibliographie.

Les soldats de la paix, les travailleurs humanitaires et les militaires en zone de combat sont exposés à de multiples traumatismes. Chaque traumatisme augmente le risque de stress mental.

Les auteurs américains ont étudié si, chez ces professionnels, il y avait une association avec un risque de survenue ultérieure de maladie mentale.

Pour cela, 2 383 personnes issues du registre national américain de co-morbidité, ont été inclus dans cette étude à la recherche d’une augmentation de la prévalence des maladies mentales parmi les personnels de zone de combat, de pacification ou de travail humanitaire.

Des tableaux croisés à 2 variables et des régressions logistiques multi-niveaux ont été utilisés.

Les résultats ont montré que le travail en zone de combat était associé avec une augmentation du risque ultérieur de maladies liées au stress post traumatique, ainsi que d’une augmentation du risque de consommation d’alcool ou de médicaments par rapport aux travailleurs de la pacification ou humanitaire.

(publié le 9 mai 2012)