Une nouvelle approche pour évaluer le bien être de la police

A new approach to evaluating the well-being of police B. Juniper, N. White, P. Bellamy Occupational Medicine, 2010, vol. 60, n°7, pages 560-565. Bibliographie.

Il y a de plus en plus de preuves qui lient le bien-être des employés à la performance organisationnelle. Bien que les forces de police soient soumises à une pression croissante pour améliorer leur efficacité et leur productivité, l’évaluation du bien-être dans les forces de l’ordre est le plus souvent restreinte à des auto-questionnaires sur le stress allégué. Ces questionnaires sont basés sur des méthodologies de questionnement. Aucun instrument n’existe actuellement pour déterminer spécifiquement le bien-être des employés des forces de police.

Le but de cette enquête britannique était de construire un outil qui mesure le bien-être lié au travail d’officiers et du personnel au sein des forces de police. L’approche est tirée des modèles cliniques bien établis utilisés pour évaluer le bien-être de patients. Des variables potentielles ont été validées au moyen d’une méthode de sélection d’items connus comme l’analyse d’impact qui met en avant de manière judicieuse la fréquence et l’importance ressenties par les répondants eux-mêmes.

Les analyses de 822 formulaires de réponse complétés ont montré que neuf dimensions distinctes du travail de police peuvent altérer le bien-être (l’avancement, les équipements, l’interface travail/vie privée, le poste, la santé physique, la santé psychologique, les relations, l’organisation et la charge de travail). De manière générale, les officiers s’avéraient avoir un bien-être moindre que leurs collègues. La validité du contenu et la fiabilité interne ont été confirmées.

En conclusion, cette enquête a considéré une nouvelle approche solide pour évaluer le bien-être de tous ceux qui travaillent pour le maintien de l’ordre et le respect de la loi. Les neuf dimensions s’étendaient au-delà des mesures conventionnelles du stress et peuvent offrir une piste pratique alternative de l’évaluation du statut global de bien-être de l’ensemble d’une catégorie professionnelle en utilisant un cadre de sélection systématique d’items.

(publié le 19 janvier 2011)