Améliorer la santé mentale et le bien-être des salariés : quelles sont les interventions qui marchent ?

V. Kovess-Masfety, L. Daunder, N. Mellor Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2020, vol.81, n°1, pp.45-56. Références

"Les risques psychosociaux (RPS) sont définis comme les risques pour la santé mentale, psychique et sociale engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental".
Des interventions en santé mentale et bien-être au travail ont été menées en France : guide consacré à la démarche d’évaluation des interventions de prévention des RPS, mise en place d’un registre d’interventions validées et prometteuses ; mais finalement ces intervention manquent d’une évaluation selon un protocole scientifique qui permettrait le partage de bonnes pratiques sur ce sujet.
A l’étranger, les études sont subdivisées en interventions au niveau organisationnel (flux de travail/communication/qualité du travail), en interventions de groupe concernant la gestion des carrières, l’augmentation de la participation et la latitude décisionnelle, la flexibilité des horaires, le rôle des responsables hiérarchiques, ou en interventions de type éducationnel.

Il apparaît que les meilleurs résultats sont le fruit d’une combinaison d’interventions de type prévention primaire (élimination ou réduction des facteurs favorisant les RPS en agissant à la source) et d’interventions de type secondaire (moyens offerts aux salariés pour mieux gérer les situations adverses et leur propre stress par de la formation et des techniques aidant à l’adaptation).
Les employeurs sont invités à communiquer et à mettre en place des moyens tels que campagnes d’information, recours à des "référents" (relais internes susceptibles de dépister le mal-être au travail), intégration de la santé mentale et du bien-être au travail dans les politiques RH, coaching, "feedback positif aux salariés sur leur travail".
Les managers doivent être formés aux effets des bonnes pratiques de management sur le bien-être et l’engagement des salariés.

Les auteurs recommandent "de mettre en place des protocoles permettant d’évaluer scientifiquement les résultats des interventions sur la santé physique et mentale des travailleurs et de leur encadrement et d’en diffuser largement les résultats".

(publié le 30 septembre 2020)