Balance effort-récompense et prurit chez les travailleurs atteints de psoriasis : une étude pilote

R. Jean dit Bailleul, G. Gourier, P. Saliou, L. Misery, J-D. Dewitte, B. Lodde, E. Brenaut, Q. Durand-Moreau Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement, 2021, vol.82, n°1, pp. 162-169. Références
Une étude non-interventionnelle monocentrique réalisée dans le service de dermatologie d’un centre hospitalier régional et universitaire avait pour objectif d’étudier l’association éventuelle entre le stress professionnel et le retentissement du prurit des patients atteints de psoriasis au cours d’une semaine.
Trente huit patients recrutés par les dermatologues ont été inclus dans l’étude, mais l’analyse n’a porté que sur 30 patients, en raison de difficultés diverses.
Le recueil des données a été réalisé par questionnaire : recueil des données sociodémographiques, évaluation du déséquilibre effort-récompense de Siegrist (ERI), questionnaire Itchy Quality of Life (Itchy-QoL), mesurant le retentissement du prurit sur la qualité de vie au cours des sept jours précédents, mais aussi différentes échelles ou index numériques pour la quantification du prurit ou la sévérité globale du psoriasis le jour de la consultation, le retentissement de la pathologie dermatologique sur la qualité de vie des patients pendant la semaine précédente et les niveaux actuels d’anxiété et de dépression.
Les résultats n’ont montré aucune association significative entre le score ERI et le score Itchy-QoL.
Cette étude n’a pas permis de montrer une association significative entre le stress professionnel et le niveau de prurit chez des travailleurs atteints de psoriasis, mais l’effectif était limité (30 personnes).
Une étude multicentrique s’avère nécessaire.
(publié le 15 juin 2021)