Comment prévenir la récidive après une tentative de suicide : garder le lien

G. Vaiva, C. Debien, V. Jardon, N. Pauwels, S. Duhem, C-E. Notredame La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2020, vol.70, n°1, pp.49-54. Références

Cet article est inclus dans un dossier intitulé "Suicide : une mort évitable ", élaboré selon les conseils du Pr F. Jollant, in La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2020, vol 70, n°1 pp.31-62

Au décours d’une tentative de suicide, le risque est grand d’une récidive dans les mois qui suivent, d’où la nécessité de garder le lien avec le sujet.

VigilanS est un dispositif de soins novateur qui déploie une approche multifocale à travers différentes missions.
À la sortie de l’hôpital, le patient reçoit une carte ressource avec le numéro de téléphone de VigilanS pour appeler en cas de besoin.
Le médecin référent ou le psychiatre est informé de la mise en place du dispositif de veille et dispose d’un numéro de secours (ligne dédiée).
Si le patient a déjà fait une autre tentative de suicide, il est recontacté dans un délai de 10 20 jours. En fonction du résultat des échanges ou en cas de non réponse, des procédures sont mises en place. La veille s’arrête au bout de 6 mois s’il n’y pas eu d’incident. Elle est reconduite pour une nouvelle période de 6 mois si nécessaire.
Les premiers résultats étudiés dans la région Nord-Pas de Calais ont montré quatre ans après sa mise en place, une baisse moyenne de 13% des passages aux urgences pour tentative de suicide ainsi qu’une baisse de 12% des levées de corps pour suicide par les médecins légistes.
Ces résultats encourageants ont incité le ministère de la Santé à déployer ce dispositif sur tout le territoire national, métropolitain et ultramarin.

(publié le 31 mars 2020)