Concilier santé et travail, prévenir le stress professionnel

C.Maillard Le Concours Médical, 2019, vol.141, n°2, pp.38-40. Références

Cet article rapporte les idées maîtresses développées lors du Colloque " Santé et bien-être, réalité ou utopie ? ", organisé en décembre 2018 à l’Assemblée nationale, par la fondation PiLeJe (créée en 2005 pour promouvoir la santé durable).

" Selon un sondage Ifop (novembre 2018), 29% des travailleurs jugent utopique une conciliation santé et bien-être avec travail". Il est vrai que le travail s’il est source de stress peut retentir négativement sur la santé (burn-out, insomnie).
Le philosophe Fabrice Midal attribue cette souffrance au travail à "une exploitation de soi-même au travail" à force de vouloir tout bien faire, tout gérer, tout contrôler. Restons un peu nous-même et cessons d’être parfait !
Donnons du sens à notre travail et changeons de perspective en restant nous-même !

Car le stress au travail retentit aussi sur la santé physique : modifications du comportement alimentaire induisant un gain de poids voire une obésité, avec risque de syndrome métabolique et risque augmenté de coronaropathie.
S’ajoute un risque de cancer du sein chez les travailleurs de nuit mais aussi insomnie avec fragmentation du sommeil paradoxal et troubles de la mémorisation.

Quelle prévention ?

  • favoriser le télétravail deux jours par semaine,
  • prévoir les services d’e-coaching en santé,
  • développer des ateliers pédagogiques sur le sport, la nutrition, le sommeil, la gestion du stress,
  • former au management et aux nouveaux métiers,
  • privilégier les entretiens avec le médecin du travail,
  • améliorer la communication entre les professionnels de santé,
  • proposer une assistance médicale via la télémédecine,
  • créer du lien social.

L’important pour le travailleur est que son travail soit reconnu et que les termes de reconnaissance, considération, respect, relation, confiance, autonomie, sens, ne soient pas que de vains mots, mais s’inscrivent dans les réalités au quotidien.

(publié le 30 avril 2019)