Conditions psychosociales de travail et idées suicidaires : résultats d’une enquête transversale chez des travailleurs australiens
Psychocosial working conditions and suicide ideation : evidence from a cross-sectional survey of working australians

A. Milner, K. Page, K. Witt, A. LaMontagne Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2016, vol 58, n°6, pp. 584-587. Bibliographie.

Cette étude australienne étudie la relation entre les risques psychosociaux professionnels comme l’exigence professionnelle, la précarité de l’emploi, le soutien du supérieur hiérarchique et le harcèlement professionnel en tant que facteurs de risque d’idées suicidaires.

Les auteurs ont utilisé une approche analytique logistique pour évaluer les facteurs de risque des pensées suicidaires dans un échantillon transversal de travailleurs australiens. Les prédicteurs potentiels incluent les facteurs de stress psychosociaux (décrits ci-dessus) avec contrôle sur l’âge, le sexe, le niveau de compétence et la détresse psychologique.

Le harcèlement était associé à 1,54 plus de chance d’avoir des idées suicidaires (IC 95 % de 1,64 à 2,05) dans le modèle incluant la détresse psychologique.

Les résultats suggèrent également qu’un niveau élevé de contrôle et de sécurité professionnel était associé à un risque plus faible d’idées suicidaires.

Une intervention au niveau organisationnel pour traiter les facteurs de stress psychosociaux incluant le harcèlement est donc nécessaire.

(publié le 13 décembre 2016)