Expositions aux facteurs de stress professionnels et extra-professionnels et développement de maladies cardiaques chez les travailleurs canadiens âgés de 40 ans et plus : étude de suivi sur 16 ans (1994 à 2010)
Exposure to work and nonwork stressors and the development of heart disease among canadian workers aged 40 years and older. A 16-year follow-up study (1994 to 2010)

Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2017, vol 68, n°6, pp. 446-451. Bibliographie. A. Marchand, M.E Blanc, N. Beauregard

L’objectif de cette étude canadienne est d’évaluer la contribution des facteurs individuels, professionnels et extra-professionnels dans les maladies cardiaques auto-déclarées, et d’évaluer les différences entre les genres sur une période de 16 ans, chez les travailleurs canadiens âgés de 40 ans et plus.
A l’aide de l’étude nationale sur la santé de la population (NPHS, de 1994 à 2010), des modèles de régression logistique multi-niveaux ont été estimés (N = 2 996).
Les associations couplées entre le fait d’être un homme, avec l’avancée en âge, l’hypertension et l’indice de masse corporelle étaient associées à un risque augmenté de maladie cardiaque. Dans l’analyse stratifiée par le genre, des exigences physiques de travail et le fait d’avoir un haut degré de stress du fait des enfants, étaient associés aux maladies cardiaques, spécialement chez les femmes.
L’utilisation de médicaments psychotropes a augmenté le risque de maladies cardiaques seulement chez les hommes.

Cette étude suggère que les facteurs de stress professionnel mesurés lors de la NPHS ne sont en grande partie pas associés au risque de maladie cardiaque, sauf chez les femmes exposées à des exigences physiques au travail.

(publié le 10 avril 2018)