L’environnement psychosocial au travail est associé au risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) chez les travailleurs en âge de travailler
The psychosocial work environment is associated with risk of stroke at working age

K. Jood, N. Karlsson, J. Medin, H. Pessah-Rasmussen, P. Wester, K. Ekberg Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 2017, vol 43, n°4, pages 367-374. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête suédoise est d’étudier la relation entre le risque d’AVC chez les personnes actives et les facteurs environnementaux psychosociaux professionnels.

Une étude multicentrique a été réalisée à partir de cas (n=198 cas de 30 à 65 ans) actifs et à temps plein au moment de leur AVC et 396 témoins appariés selon l’âge et le genre.

Les cas et les témoins ont répondu au questionnaire sur leur situation psychosociale au cours des 12 mois précédents. L’environnement psychosocial de travail a été évalué à l’aide de 3 mesures différentes : le modèle professionnel d’exigences et de contrôle, le score de la balance effort-récompense et les expositions au conflit dans le travail chez les 198 cas d’AVC et les 396 témoins. Les exigences et le contrôle au travail (OR = 1,30 ; IC 95 % de 1,05 à 1,62), la balance effort-récompense (OR = 1,28 ; IC de 1,01 à 1,62) et les conflits professionnels (OR = 1,75 ; IC de 1,07 à 2,88) étaient des facteurs de risque indépendants d’AVC dans les modèles de régressions multivariées. Des conditions psychosociales de travail défavorables au cours des 12 derniers mois ont été observées plus fréquemment pour les cas d’AVC.

Ces facteurs pouvant être potentiellement modifiés, des études interventionnelles ciblant les contraintes et les exigences professionnelles ainsi qu’un environnement de travail ayant un impact émotionnel sont pertinents.

(publié le 11 janvier 2018)