L’impact des déplacements sur la charge psychosociale

C. Jadoul Prevent Focus, 2019, février, pp.18-20

Cet article relate les éléments principaux d’un exposé proposé à un Colloque des Conseillers en Prévention en Belgique, relativement à l’impact des déplacements sur la charge psychosociale des conseillers en prévention.
Les conseillers en prévention mais aussi beaucoup d’autres travailleurs sont confrontés aux difficultés des déplacements domicile-travail ou professionnels.
Au-delà d’une heure par jour aller-retour, l’impact est négatif sur le bien-être des travailleurs.
Les trajets en voiture vers les grands centres urbains sont les plus stressants (embouteillages, conditions météorologiques parfois difficiles, risques d’accidents, difficultés à se garer, crainte d’être en retard).
Les transports en commun ne sont pas non plus l’idéal (dysfonctionnements, retards ou horaires inadaptés).
Ce sont peut-être les utilisateurs de deux roues qui sont les plus satisfaits au moins dans les grands centres urbains.
Les déplacements professionnels ont aussi un impact sur la vie des salariés dès qu’ils sont répétés (sachant qu’ils constituent parfois plus de 20% du temps de travail).

Quelles solutions ?

  • organisation du travail : autonomie dans la gestion des rendez-vous permettant d’éviter les heures de pointe,
  • reconnaissance de la pénibilité des déplacements professionnels et prise en compte de la durée réelle des déplacements,
  • utilisation de différents types de transports,
  • télétravail,
  • changement de son comportement personnel sur la route : accepter le non- contrôle sur la situation (embouteillage) mais prendre le contrôle sur soi (organiser sa journée en pensée, réfléchir à des solutions pour une difficulté à résoudre, écouter de la musique...).
(publié le 24 juillet 2019)