Le bore-out ou l’ennui au travail : demêler le vrai du faux

V. Pezet-Langevin Hygiène et Sécurité du travail, 2017, n°247, pp. 6-9. Bibliographie

Le bore-out ou ennui au travail est un état émotionnel désagréable de faible stimulation et d’insatisfaction, engendré par la situation de travail qui n’offre pas assez de sollicitations.
Les causes en seraient :

  • la monotonie ou la répétitivité des tâches (peu d’exigences au poste de travail et peu de latitude décisionnelle),
  • un changement organisationnel ou une affectation à un nouveau poste vidé de contenu, (voire "mise au placard")
  • des postes très exigeants sans perception de la finalité,
  • une marge de manœuvre illusoire en raison d’obligations de procédures contraignantes,
  • des tâches trop complexes dépassant les compétences du salarié,
  • l’absence d’opportunités ou de possibilité de développer de nouvelles compétences.

Ces situations ont pour conséquence une faible satisfaction au travail, une diminution de l’engagement et de la performance, un mauvais état de santé perçue, des symptômes de stress, de dépression, des accidents du travail et des conduites addictives et un plus grand risque de décès par maladies cardiovasculaires.

Cette situation concerne 2% des salariés français et pas nécessairement les fonctionnaires ou les personnes peu qualifiées, mais plutôt les salariés des secteurs de l’industrie manufacturière, du transport et de la logistique mais aussi du milieu des arts, du spectacle et du divertissement.

La prévention repose sur

  • l’identification des tâches susceptibles de générer de l’ennui ; l’objectif étant de les enrichir et d’élargir le poste ou les rotations ;
  • la formation afin de répondre aux exigences attendues ;
  • des entretiens avec le service des ressources humaines afin d’étudier les possibilités d’évolution dans une opportunité de progrès, après éventuellement un bilan de compétences.
(publié le 21 septembre 2017)