Qualité de vie au travail
Une idée qui fait son chemin

Réseau Anact-Aract Travail et Changement, 2019, n°372, pp. 7-13
Face aux limites des démarches d’amélioration des conditions de travail centrées sur la prise en compte du mal-être dans l’entreprise, la notion de qualité de vie au travail (QVT) s’est imposée comme "un cadre d’action novateur pour appréhender les questions du travail" et notamment visant à "faire le lien entre les difficultés vécues et l’organisation du travail", et ce à partir de 2010.
L’objectif des accords signés au titre de la QVT doit s’inscrire dans des démarches participatives articulées à des projets de transformation et d’amélioration concrètes qui doivent mobiliser tous les services de l’entreprise. "Le décloisonnement des approches économique et sociale et le passage par l’expérimentation sont les principes fondamentaux d’une démarche QVT".
La réflexion doit être collective et impliquer les salariés dès la phase de conception, mais aussi former les managers. La dynamique engagée doit se poursuivre, relayée par le CSE.
Les réflexions engagées permettent aussi de sensibiliser la direction et les équipes à la persistance de certains stéréotypes et d’améliorer dans un second temps, les conditions de travail de tous.
Si la démarche QVT est propre à chaque entreprise, elle peut être soutenue et enrichie par des actions "hors les murs" et les acteurs de branche ont un rôle à jouer pour diffuser les messages et les outils afin de favoriser le déploiement vers les petites entreprises.
(publié le 22 janvier 2020)