Anomalies neurologiques doses-dépendantes chez des travailleurs exposés au 1-Bromopropane

Dose-dependent neurologic abnormalities in workers exposed to 1-Bromopropane W. Li, E. Shibata, Z. Zhou, S. Ichihara, H. Wang, Q. Wang, J. Li, L. Zhang, K. Wakai, Y. Takeuchi, X Ding, G. Ichihara Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2010, vol 52, n°8, pages 769-777. Bibliographie.

Les bromopropanes ont été introduits dans l’usage industriel, à la suite du protocole de Montréal sur la protection de la couche d’ozone, en remplacement des chloro-fluorocarbones pour le dégraissage des pièces métalliques et la propulsion des sprays. Le 2-Bromopropane, d’abord utilisé, s’est avéré toxique chez l’animal et a été remplacé par le 1-Bromopropane.

L’objectif de cette enquête japonaise était d’explorer les effets sur la santé du 1-bromopopane (1-BP) et sa dose-dépendance dans des usines chinoises de production de 1-BP. Des données ont été obtenues par questionnaire et examen clinique chez des travailleurs (60 femmes et 26 hommes) de trois usines de production de 1-BP en Chine ainsi que chez le même nombre de sujets référents appariés par l’âge, le sexe et la région de résidence. Les niveaux moyens d’exposition pondérés dans le temps ont été estimés pour chacun des travailleurs. L’analyse par régression sur les niveaux d’exposition a montré une augmentation dose-dépendante de la latence distale du nerf tibial, du seuil de perception des vibrations dans les orteils, de la lactate déshydrogénase, de l’hormone de stimulation de la thyroïde (TSH), et de l’hormone de stimulation du follicule (FSH) chez les femmes exposées professionnellement. L’analyse a également montré une diminution dose-dépendante de la vitesse de conduction sensitive du nerf sural, du nombre de globules rouges et de l’hématocrite chez les femmes professionnellement exposées.

En conclusion, les résultats indiquent que l’exposition au 1-BP induit une neurotoxicité dose-dépendante chez les femmes exposées professionnellement.

(publié le 9 décembre 2010)