Effets sur la reproduction chez les femmes exposées in utero à un retardateur de flamme bromé

Reproductive outcomes among women exposed to a brominated flame retardant un utero C. Small, D. Murray, M. Terrell, M. Marcus Archives of Environmental and Occupational Health 2011, vol 66, n°4, pages 201-208. Bibliographie.
Les auteurs américains ont étudié 194 femmes exposées in utero aux biphényles polybromés (BPB) alors que leurs mères avaient consommé accidentellement des produits contaminés dans le Michigan (USA) en 1973. Des équations d’estimation généralisée ont été utilisées pour examiner l’effet d’une exposition au BPB in utero sur les issues de la grossesse de ces femmes une fois adultes. Par rapport à celles ayant eu l’exposition la plus faible (≤ 1 ppb), celles ayant eu une exposition moyenne (> 1 – 3,16 ppb) et élevée (≥ 3,17 ppb) l’exposition au BPB avait augmenté les odds ratio d’avortement spontané avec de grandes intervalles de confiance [respectivement odds ratio (OR) = 2,75 ; intervalle de confiance à 95 % (IC) = 0,64 à 11,79 ; OR = 4,08 ; IC 95 % = 0,94 à 17,70 ; p pour la tendance = 0,5]. L’exposition pendant la petite enfance au lait maternel contaminé par le BPB augmentait davantage ce risque. Le délai avant la grossese et l’infertilité n’étaient pas associés avec l’exposition in utero au BPB. Des enquêtes futures devraient examiner la relation suggérée entre l’avortement spontané et d’autres retardateurs de flamme bromés.
(publié le 9 mai 2012)