Emission Diesel
Performances des filtres à particules pour engins non routiers

D. Bémer, I. Subra, J.P. Depay, F. Lauzier Hygiène et sécurité du travail, 2010, n°218, p. 35-43. Bibliographie.
L’exposition aux fumées et aux gaz d’échappement diesel est estimée comme la plus fréquente des expositions à un cancérogène sur le lieu de travail en France. Ces émissions sont classées comme cancérogènes possibles pour l’homme et sont reconnues pour être égaiement responsables d’irritations transitoires, d’’inflammations et d’altérations de la fonction pulmonaire.
L’émission diesel forme une pollution chimiquement complexe comprenant des gaz et des particules fines.
Pour réduire les valeurs d’émission de ces particules, les filtres à particules (FAP) sont les seules solutions actuellement envisageables.
La CRAMIF, associée à l’INRS, a procédé à un tour d’horizon des fournisseurs de FAP proposés pour les engins de chantier. Il apparaît que certaines technologies de filtres (FAP à régénération passive) ne semblent pas bien adaptées aux engins non routiers. Actuellement, seuls les FAP à régénération active avec ajout d’additif, largement éprouvés dans certains pays, semblent vraiment bien adaptés. Enfin, l’expérience montre que seuls les filtres disposant d’un système autonome de pilotage électronique de la régénération sont susceptibles d’être acceptés par la profession des travaux publics.
(publié le 13 juillet 2010)