Exposition professionnelle aux produits de nettoyage et asthme chez les personnels hospitaliers

Occupational exposure to cleaning products and asthma in hospital workers O. Dumas, C. Donnay, D. Heederik, M. Héry, D. Choudat, F. Kauffmann, N. Le Moal Occupational and Environmental Medicine, 2012, vol 69, n°12, pages 883-889. Bibliographie.

Les produits de nettoyage peuvent provoquer des asthmes liés au travail, mais les informations sur les expositions spécifiques concernées sont rares. Le but des auteurs français et hollandais était de déterminer les associations entre l’asthme et l’exposition professionnelle à des produits de nettoyage chez des personnels hospitaliers.

Des analyses ont été réalisées chez 179 (dont 136 femmes) personnels hospitaliers et une population de référence de 545 sujets (âgés de 18 à 79 ans) de l’enquête épidémiologique familiale française et cas-témoin sur les aspects génétiques et environnementaux de l’asthme (2003-2007). Les expositions aux produits de nettoyage ont été estimées au moyen de trois méthodes : le signalement par les travailleurs, l’évaluation par des experts et la matrice emploi-exposition (MEE) spécifique de l’asthme. Les associations entre les produits de nettoyage et l’asthme actuel ont été évaluées à l’aide de régressions logistiques, stratifiées selon le sexe et ajustées par l’âge et le statut vis-à-vis du tabac.

En se référant à l’évaluation par des experts, 55 % des hommes et 81 % des femmes travaillant dans un hôpital étaient exposés à des tâches de nettoyage/désinfection au cours de la semaine (p< 0,001). Aucune association n’a été observée entre les tâches de nettoyage/désinfection et l’asthme actuel chez les hommes ou chez les femmes quelle que soit la méthode d’évaluation utilisée. Chez les femmes, l’exposition aux produits anti-calcaires (évaluation par des experts) était associée avec l’asthme actuel [OR 2,38 (IC 95 %) 1,06 à 5,33]. Chez les personnels hospitaliers classés comme exposés en se référant à la fois à l’évaluation par des experts et à la MEE, des associations additionnelles ont été observées avec les ammoniums [3,05 (1,19 à 7,82)] et avec les sprays d’intensité modérée à élevée [2,87 (1,02 à 8,11)].

En conclusion, les personnels hospitaliers féminins sont souvent exposés à de nombreux produits de nettoyage, dont certains étaient fortement associés avec l’asthme actuel. Les faibles effectifs ont empêché une analyse sérieuse chez les hommes. Des estimations objectives et plus approfondies de l’exposition professionnelle aux produits de nettoyage sont nécessaires pour mieux comprendre les effets néfastes des produits de nettoyage.

(publié le 6 mai 2013)