Mortalité et incidence des néphropathies au stade terminal chez les travailleurs du nettoyage à sec

Mortality and end-stage renal disease incidence among dry cleaning workers G. Calvert, A. Ruder, M. Petersen Occupational and Environmental Medicine, 2011, vol 68, n°10, pages 709-716. Bibliographie.

Le perchloréthylène (PCE) est connu comme un cancérogène chez l’animal et un cancérogène probable chez l’homme. Les expositions dans le nettoyage à sec, en particulier au PCE, sont aussi associées avec une toxicité rénale. L’objectif de cette enquête américaine était de suivre une cohorte de nettoyeurs à sec pour évaluer leur mortalité et leur morbidité par néphropathie au stade terminal (NST). Cette enquête ajoute 8 années de suivi de la mortalité pour 1 704 travailleurs du nettoyage à sec de quatre villes des Etats-Unis (San Francisco/Ockland, Chicago, Detroit et New-York). Les critères d’inclusion des employés dans l’étude étaient d’avoir travaillé au moins un an avant 1960 dans un établissement utilisant du PCE comme solvant primaire. Des analyses ont été menées pour la mortalité à partir des registres de statut vital et pour la morbidité par NST. Seulement les employés vivants au 1er janvier 1977 ont été inclus dans les analyses sur la NST.

Les décès globaux par cancer étaient significativement en excès dans cette cohorte [ratio standardisé de mortalité (SMR) de 1,22 ; IC 95 % 1,09 à 1,36]. Il y avait des excès significatifs de décès par cancer de l’œsophage, du poumon et de la langue. Le risque de cancer de l’œsophage était le plus élevé chez ceux employés dans un établissement utilisant du PCE depuis 5 ans ou plus avec une latence d’au moins 20 ans à partir de l’entrée dans un tel emploi. Les décès par affections sous-jacentes non cancéreuses de l’estomac ou du duodénum étaient en excès significatif. La morbidité de la NST hypertensive était significativement élevée dans l’ensemble de la cohorte [ratio standardisé d’incidence (SIR) 1,98 ; IC 95 % 1,11 à 3,27], et chez les travailleurs employés seulement dans les établissements utilisant du PCE pendant 5 ans et plus.

En conclusion, l’emploi dans l’industrie du nettoyage à sec et l’exposition professionnelle au PCE sont associés avec une augmentation du risque de NST et de cancer de différentes localisations. Les résultats sur la durée de l’emploi pour le cancer de l’œsophage et la NST hypertensive soutiennent davantage une association avec l’exposition au PCE plutôt qu’avec des facteurs socio-économiques ou de modes de vie.

(publié le 12 avril 2012)