Risque de cancer du poumon associé avec les expositions professionnelles aux laines de roche. Mise à jour des connaissances à partir d’une enquête cas-témoin en population générale, l’enquête ICARE
Risk of lung cancer associated with occupational exposure to mineral wools. Updating knowledge from a french population-based case-control study, the ICARE study

F. Guida, S. Paget-Bailly, F. Lamkarkach, O. Gaye, S. Ducamp, G. Menvielle, A. Papadopoulos, M. Matrat, J. Févotte, S. Cénée, D. Cyr, A. Schmaus, M. Carton, L. Radoï, B. Lapôtre-Ledoux, F. Molinié, D. Luce, I. Stücker Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2013, vol 55, n°7, pages 786-795. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête française était d’évaluer le risque de cancer du poumon associé avec l’exposition aux laines de roche (LRs), tout en prenant en compte les expositions au tabagisme, à l’amiante et à la silice cristalline.

Les analyses ont été restreintes aux seuls hommes (1 350 cas et 1 912 témoins). L’histoire professionnelle au cours de la vie entière a été recueillie. Les expositions à l’amiante et aux laines de roche (LRs) ont été évaluées, en recourant à des matrices tâche exposition et à des matrices emploi-exposition pour la silice cristalline.

Les auteurs ont observé des augmentations consistantes mais non significatives de risque de cancer du poumon du même ordre de grandeur chez les travailleurs exposés à des niveaux élevés de LRs (odds ratio 1,4 ; intervalle de confiance à 95 % de 0,9 à 2,2 ; pour le quartile le plus élevé de l’index d’exposition cumulée).

En conclusion, ces résultats ne permettent pas de tirer une conclusion ferme sur l’effet cancérogène des LRs sur le poumon, mais ils ne l’excluent pas. Etant donné le nombre élevé de travailleurs potentiellement exposés, il sera nécessaire de les renouveler à l’avenir dans une future enquête écartant davantage les expositions à l’amiante.

(publié le 31 octobre 2013)