Association entre exposition chronique aux pesticides et suicide
Association between chronic exposure to pesticide and suicide

M. Jung, S-J. Chang, C-B. Kim, S. Min, K. Lee, S. B. Koh, J. R. Choi Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2019, vol 61, n°4, pp. 314-317. Bibliographie.

Cette étude sud-coréenne étudie le lien entre le suicide et l’exposition aux pesticides sur une étude de cohorte d’une communauté.

Les auteurs ont effectué une analyse longitudinale de 6 333 personnes ayant participé à l’enquête initiale sur l’étude et l’épidémiologie du génome en Corée.
Les données ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire afin d’évaluer la prévalence du suicide.
Les ratios de risques (OR), pour le suicide, chez les exposés aux pesticides, ont été calculés à l’aide du modèle de risque proportionnel de Cox. Après ajustement des variables, les participants exposés aux pesticides avaient 1,88 plus de risque de suicide (OR = 1,88 ; IC 95 % de 1,11 à 3,16) que ceux non exposés. Les populations de l’étude ayant une plus grande utilisation de pesticides (OR = 2,42 ; IC 95 % de 1,27 à 4,60), ainsi qu’une addiction aux pesticides avaient les taux de suicide les plus élevés (OR = 1,91 ; IC 95 % de 1,03 à 3,56).

L’exposition aux pesticides et le risque suicidaire devraient être pris en compte lors de l’élaboration et de la mise en œuvre des campagnes de prévention du suicide en milieu de travail.

(publié le 30 janvier 2020)