Effets cardiovasculaires chez les travailleurs exposés à des nanotubes de carbone multi-parois
Cardiovascular effects among workers exposed to multiwalled carbon nanotubes

E. Kuijpers, A. Pronk, R. Kleemann, J. Vlaanderen, Q. Lan, N. Rothman, D. Silverman, P. Hoet, L. Godderis, R. Vermeulen Occupational and Environmental Medicine, 2018, vol 75, n°5, pp. 351-358. Bibliographie.

L’augmentation de la production de nanotubes de carbone multi-parois (MWCNTs) a suscité des préoccupations croissantes quant aux risques pour la santé. Cette étude belge et hollandaise a évalué l’association entre l’exposition professionnelle aux MWCNTs et les biomarqueurs cardiovasculaires.

Une étude transversale a été réalisée chez 22 travailleurs d’une entreprise produisant des MWCNTs (personnel en laboratoire à faible ou forte exposition et opérateurs) et une popualtion non-exposée appariée sur le genre et l’âge (n = 42). L’exposition aux MWCNTs et 12 marqueurs cardiovasculaires ont été mesurés au niveau sanguin (phase 1). Dans une sous-population de 13 travailleurs exposés et 6 non-exposés, ces mesures ont été répétées 5 mois après (phase 2).

Les auteurs ont analysé les associations entre l’exposition aux MWCNTs et les biomarqueurs de risque cardiovasculaire, après ajustement sur l’âge, l’indice de masse corporelle, le genre et le tabagisme. Une tendance à la hausse de concentration de marqueur d’atteinte endothéliale (molécule d’adhésion intercellulaire – ICAM1) avec une exposition croissante aux MWCNTs et cela, aux 2 phases, a été retrouvée. La catégorie des opérateurs a montré des ratios de ICAM1 significativement élevés par rapport aux témoins en phase 1 (moyenne géométrique des ICAM1 = 1,40 ; p= 1,30E-3) ; en phase 2 (moyenne géométrique de ICAM1 = 1,37 ; p = 0,03). Aucune association significative n’a été trouvée pour les autres marqueurs cardiovasculaires.

Ainsi, les associations entre les expositions aux MWCNTs et ICAM1 indiquent une activation endothéliale et une augmentation de l’état inflammatoire chez les travailleurs exposés.

(publié le 26 novembre 2018)