Epidémiologie de la maladie de Parkinson chez les agriculteurs et en population générale en fonction des caractéristiques agricoles des cantons français

S. Kab, F. Moisan, J. Spinosi, L. Chaperon, A. Elbaz Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, BEH, 2018, n°8-9, pp. 157-167. Bibliographie
Plusieurs études ont montré une association entre l’exposition professionnelle aux pesticides et la maladie de Parkinson (MP) parmi les agriculteurs. Mais d’autres facteurs de risque existent. L’objectif de cette étude est de quantifier l’excès de risque de MP chez les agriculteurs français et de déterminer dans la population générale le rôle de l’exposition non-professionnelle.
L’identification des patients parkinsoniens a été faite à partir des données du Système national d’information inter-régimes de l’Assurance maladie et la population agricole a été définie en fonction de son affiliation au régime d’assurance maladie de la Mutualité Sociale Agricole (MSA). La population à risque a été calculée à partir des données de l’Insee.
Cette étude confirme que l’incidence de la maladie de Parkinson est plus élevée parmi les exploitants agricoles affiliés à la MSA que dans le reste de la population, que l’incidence augmente avec l’augmentation de la proportion de terres consacrées à l’agriculture et notamment avec la densité des cultures viticoles.
Cette association est aussi confirmée parmi les affiliés au régime général de l’Assurance maladie.
(publié le 29 juin 2018)