Exposition aux carcinogènes mutagènes reprotoxiques (CMR) chimiques dans une entreprise d’électroménagers

S. Chaib, S. Gueroui, A. Nezzal Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2017, vol.78, n°3, pp. 224-230. Bibliographie
Une enquête transversale a été menée dans 10 ateliers d’une entreprise d’électroménager dans une ville du centre algérien selon différentes étapes : interview de l’ingénieur sécurité, visite des locaux et collecte des fiches techniques, étiquettes et fiches de données de sécurité des produits manipulés, questionnaires de l’INRS : l’un relatif à l’identification des CMR rempli par le médecin enquêteur et le second relatif au salarié. Le dosage atmosphérique des CMR n’a pas été réalisé faute de moyens.
Au total 140 produits chimiques ont été répertoriés dont 29 CMR.
Sur les 434 salariés de l’entreprise, 105, tous de sexe masculin, sont exposés aux CMR (24,19%). 44% sont exposés pendant plus de 20h/semaine.
Un quart des produits est classé dans la catégorie 2A (10%) ou 2B (16,7%).
La prévention technique collective est assurée par une ventilation générale, une aspiration à la source et pour certaines phases, par un travail en vase clos. Il existe des extracteurs d’air et des aérothermes mais l’aération est insuffisante dans certains ateliers. Les équipements de protection individuelle sont disponibles mais peu utilisés.
Des actions de prévention doivent être menées : substitution des produits dangereux quand cela est techniquement possible, instauration d’une veille épidémiologique, analyse fine des situations d’exposition, mise en place d’une traçabilité individuelle et collective, surveillance post-professionnelle.
(publié le 2 octobre 2017)