Exposition professionnelle à l’amiante et risque de cholangiocarcinome : une étude cas-témoins en population de quatre pays nordiques
Occupational exposure to asbestos and risk of cholangiocarcinoma : a population-based case-control study in four Nordic countries

A. Farioli, K. Straif, G. Brandi, S. Curti, K. Kjaerheim, J.I. Martinsen, P. Sparen, L. Tryggvadottir, E. Weiderpass, G. Biasco, F. S. Violante, S. Mattioli, E. Pukkala Occupational and Environmental Medicine, 2018, vol 75, n°3, pp. 191-198. Bibliographie.

Cette étude européenne évalue l’association entre l’exposition professionnelle à l’amiante et le risque de cholangiocarcinome (CC).
Les auteurs ont mené une étude cas-témoins dans la cohorte Nordic Occupational Cancer (NOCCA). 1458 cas de CC intra-hépatiques (ICC) et 3 972 cas extra-hépatiques (ECC) sont survenus chez des sujets nés après 1920 en Finlande, Islande, Norvège et Suède. Chaque cas a été apparié individuellement par année de naissance, genre, pays avec cinq contrôles. _ L’exposition cumulée à l’amiante (mesurée en fibres/ml x années) a été évaluée à partir de la matrice emploi-exposition NOCCA sur les données des professions collectées lors des recensements nationaux de la population (1960, 1970, 1980-81 et 1990).

Les odds ratios (OR) et leurs intervalles de confiance (IC à 95%) ont été estimés à l’aide de modèles de régression logistique conditionnelle ajustés sur le travail dans l’industrie de l’imprimerie. Les résultats ont montré un risque croissant d’ICC en fonction de l’exposition cumulée à l’amiante : jamais exposé (OR = 1,0 - catégorie de référence) ; OR = 1,1 (IC de 0,9 à 1,3) pour 0,1 à 4,9 f/ml x années ; OR 1,3 (IC de 0,9 à 2,1) pour 5 à 9,9 f/ml x années ; OR = 1,6 (IC de 1 à 2,5) pour 10 à 14,9 f/ml x années ; OR = 1,7 (IC de 1,1 à 2,6) pour plus de 15 f/ml x années.

Il n’y avait pas d’association entre l’exposition cumulée à l’amiante et l’ECC.

Cette étude fournit des preuves que l’exposition à l’amiante pourrait être un facteur de risque de cholangiocarcinome intra-hépatique. Par contre, pour le cholangiocarcinome extra-hépatique, l’association n’est pas démontrée.
D’autres études basées sur de grandes cohortes industrielles de travailleurs de l’amiante, prenant en compte des caractéristiques personnelles et l’histoire clinique, sont nécessaires.

(publié le 1er octobre 2018)