Expositions professionnelles aux hydrocarbures aromatiques : attention aux interactions métaboliques

B. Cossec, F. Cosnier, B. Pouyatos Hygiène et Sécurité du Travail, 2019, n°255 pp. 27-53
En milieu de travail, les salariés sont exposés simultanément à plusieurs substances chimiques, le plus souvent par inhalation. Certains composés aromatiques comme le toluène et le styrène sont encore massivement utilisés dans de nombreux secteurs.
Après absorption, ces solvants sont métabolisés dans le foie par des cytochromes. Cette voie métabolique est partagée par d’autres substances chimiques comme les alcools et les cétones, ce qui peut conduire à des interactions en cas de poly-expositions.
La méthyléthylcétone (MEK) est un solvant fréquemment rencontré dans ces mêmes environnements professionnels et une étude chez le rat a montré que "la MEK lorsqu’elle était inhalée en même temps que le toluène ou le styrène, ralentissait l’élimination par l’organisme de ces deux solvants, tout en augmentant leurs concentrations sanguines".
"A l’inverse, les biomarqueurs d’exposition sont peu impactés par ces compétions métaboliques, ce qui pourrait conduire à une sous-estimation de l’imprégnation des salariés".
(publié le 15 novembre 2019)