Fonction olfactive chez les travailleurs agricoles latino-américains : exploration longitudinale des effets neurologiques subcliniques sur 2 ans liés à l’exposition aux pesticides
Olfactory function in latino farmworkers over 2 years. Longitudinal exploration of subclinical neurological effects of pesticide exposure

S. Quandt, F. Walker, J. Talton, H. Chen, T. Arcury Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2017, vol 59, n°12, pp. 1148-1152. Bibliographie.

Les auteurs américains ont comparé la fonction olfactive des ouvriers agricoles latino-américains exposés aux pesticides et des travailleurs latinos des industries, sans exposition aux pesticides. A différents intervalles sur 2 ans (5 en tout), les travailleurs ont complété des tests à propos du seuil olfactif de perception d’odeur (pour 16 concentrations de n-butanol) à l’aide d’une méthodologie bien établie. Cent cinquante six ouvriers agricoles et 118 travailleurs non agricoles ont effectué des tests à deux ou plusieurs moments.

Les ouvriers agricoles ont eu besoin des concentrations plus élevées de n-butanol pour détecter l’odeur, au premier intervalle ainsi que pour les intervalles suivants.
Après ajustement sur le premier intervalle, les différences entre les groupes ont perduré, mais les niveaux de performance des seuils d’odeur sont restés équivalents avec le temps. L’exposition aux pesticides a été liée à une maladie dégénérative telle que la diminution de la fonction olfactive.

Cela suggère la nécessité de surveiller les fonctions neurologiques dans cette population de travailleurs vulnérables.

(publié le 18 septembre 2018)