Influence de l’utilisation d’hydratant pour les mains chez les infirmières
Influences on use of hand moisturizers in nurses

K.M. Burke, A.J. Wright, V. Parsons, I. Madan Occupational Medicine 2018, vol 68, n°5, pages 340-342. Bibliographie.

Les infirmières ont un risque élevé de dermatose des mains. L’hydratation régulière des mains peut prévenir la dermatose mais l’utilisation d’hydratants pour les mains est insuffisante chez les infirmières.

Cette étude britannique s’intéresse aux croyances en matière d’utilisation d’hydratants pour les mains chez les infirmières que ce soit au travail ou à la maison et si l’utilisation des ces hydratants est associée à une prévalence de la dermatose des mains.

Pour cela, un questionnaire s’intéressant aux connaissances, croyances et comportements des infirmières, concernant cette thématique, a été utilisé. Le taux de réponse était de 55/65 (85%). Quarante deux participants (76%) ont convenu que l’application d’hydratant sur les mains réduisait le risque de dermatose et 53 (96%) pensaient que la dermatose augmentait le risque de transmission d’organismes pathogènes. L’application fréquente d’hydratant était associée aux croyances selon lesquelles les infirmières se devaient d’appliquer des crèmes sur leurs mains, qu’elles étaient formées pour le faire et que les patients les approuvaient dans cette action.

L’utilisation d’hydratant pour les mains chez les infirmières peut être améliorée en renforçant leurs croyances selon lesquelles cette action régulière fait bien partie de leur rôle professionnel.

(publié le 18 février 2019)