Niveaux d’organochlorés plasmatiques et risque de myélome multiple
Organochlorine levels in plasma and risk of multiple myeloma

L. Weber, K. Song, T. Boyle, E. Gaudreau, A. Lai, H. Sutherland, A. LeBlanc, J. Spinelli Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2018, vol 60, n°4, pp. 911-916. Bibliographie.
L’objectif de cette enquête canado-australienne est d’estimer l’association entre les pesticides organochlorés et les biphényls polychlorés (PCBs) et le myélome multiple (MM).
Une étude cas-témoins en population, menée en Colombie Britannique au Canada, s’est intéressée au risque de MM en relation avec les composants des organochlorés.
Les dérivés des PCB, les pesticides ou leurs métabolites ont été mesurés dans le plasma de 325 cas et 327 témoins. La plupart des composants organochlorés ont montré une association significative avec le MM. L’association la plus forte (quantile le plus élevé versus le quantile le plus faible) était pour l’oxychlordane (OR = 7,44 ; IC 95 % de 4,19 à 13,21). _ Aucune hétérogénéité n’a été détectée entre les niveaux d’organochlorés et les sous-types de MM.
Seuls l’oxychlordane et le β-hexachlorocyclohexane (β-HCCH) ont été identifiés en tant que prédicteurs indépendants significatifs du MM.
Cette étude démontre que les organochlorés contribuent au risque du myélome multiple.
(publié le 12 décembre 2019)