Reach 10 ans après, premiers bilans

I. Brugier Préventique, 2018,n°158, pp. 86-87

La directive Reach est entrée en vigueur dans l’Union européenne le 1er juin 2007.

Cette réglementation a permis une meilleure connaissance des substances chimiques soumises à l’enregistrement (grâce à la quantité d’informations requises pour déposer un dossier), une évaluation et une caractérisation des risques liés à leur utilisation et une mise en place de mesures visant à restreindre progressivement les substances les plus dangereuses pour l’homme et l’environnement.
Le bénéfice pour l’entreprise est mitigé : d’un côté une élévation des coûts pour continuer l’activité, mais de l’autre, un gain en sécurité par une meilleure gestion du risque chimique.

Ce processus est certes loin d’être idéal car certaines substances chimiques sont en dehors du champ d’application du règlement (tels les polymères), mais également ne prend pas en compte les mélanges qui peuvent présenter des risques bien plus importants que les produits pris isolément. C’est tout de même une petite révolution dans l’histoire de l’industrie chimique mondiale : elle a d’ailleurs inspiré d’autres pays qui mettent en place des obligations similaires (Canada, Chine, États-Unis).

(publié le 26 juillet 2018)